Accueil Critiques Drame TROIS COEURS

TROIS COEURS

Marc, un homme d’une quarantaine d’années, rencontre Sylvie, un soir, lors d’un déplacement professionnel en province. Ils se plaisent instantanément, passent la nuit à parler l’un de l’autre, et sachant que leur alchimie a été grande, se donnent un rendez vous la semaine suivante pour se revoir. Sylvie sera là, Marc ne pourra pas la retrouver suite à un grave problème de santé. Ils se ratent… Plusieurs mois après, Marc rencontre une autre jeune femme, Sophie, avec qui il se met en couple et bientôt se marie. Sans se douter à aucun moment qu’elle est la soeur de Sylvie…

La passion amoureuse jalonne bien des oeuvres marquantes de notre cinéma français et celui qui l’a sûrement le mieux décrite et approchée reste François Truffaut. Est ce pour lui rendre un vibrant hommage que Benoit Jacquot a voulu à son tour réaliser un vrai mélodrame, dans lequel on ressent en permanence le style du cinéaste de La Femme d’à côté? En tout cas, ces Trois Coeurs se déroule suivant une trame très romanesque, n’évitant pas ça et là quelques invraisemblances, et porte en lui dès le départ le sceau du tragique. On sait d’avance que cette histoire de hasards malheureux va forcément mal finir, reste juste à se demander de quelle manière Jacquot va mener sa barque. Le récit se suit avec plaisir et malgré une mise en scène trop démonstrative, ce triangle amoureux parvient bon an mal an à toucher notre sensibilité.

Le souci avec le cinéma de Jacquot, en général, est qu’il revendique une certaine froideur et il filme les êtres de façon un peu sèche, contenant l’émotion, ce qui pose ici problème, car du coup cette marque de fabrique se marie difficilement avec la fièvre amoureuse. Mais il a l’immense chance de pouvoir compter sur ses acteurs et le trio rattrape en partie les faiblesses. Benoit Poelvoorde est excellent en homme partagé entre deux femmes, superbement interprétées par Chiara Mastroianni et Charlotte Gainsbourg (intensité maximale!), et dans un rôle moins central (encore que…) Catherine Deneuve dit peu de choses, mais en comprend tant! Sans eux, le film serait beaucoup plus oubliable.

ANNEE DE PRODUCTION 2014.

 

REVIEW OVERVIEW

réalisation
scenario
interprétation

CONCLUSION

Mélodrame assez froid. Poelvoorde, Chiara Mastroianni et Charlotte Gainsbourg parfaits. Réalisation rigide de Jacquot .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest articles

L’ENNEMI

Louis Durieux, un célèbre homme politique, est accusé d'avoir tué sa femme, retrouvée morte un beau matin, dans leur chambre d'hôtel. Le couple était...

NIGHTMARE ALLEY

Au début des années 40 à New York, Stanton Carlysle attire l'attention d'une voyante et de son mari mentaliste, dans une fête foraine itinérante....

UNE JEUNE FILLE QUI VA BIEN

Irène, jeune fille juive, vit l'élan de ses 19 ans à Paris, pendant l'été 1942. Sa famille la regarde découvrir le monde, profiter de...

UN AMOUR DE PLUIE

Une femme de 35 ans, Elisabeth et sa fille Cécile, 15 ans, arrivent dans un hôtel de cure à Vittel. Cécile rencontre un garçon...