Accueil Critiques Documentaire JANE PAR CHARLOTTE

JANE PAR CHARLOTTE

Charlotte Gainsbourg entreprend ce documentaire sur sa mère, Jane Birkin, pour la regarder comme elle ne l’avait jamais fait. Sous la forme d’un échange croisé entre elles, elles évoquent leur pudeur commune, leurs souvenirs, leurs réflexions sur la vie et leur lien paraît du coup encore plus fort, encore plus intime. En filmant Jane, Charlotte réalise un très beau portrait, à la fois nostalgique, drôle par moments, sensible et toujours plein d’émotion. Certes, l’introspection prend une place prépondérante dans leur dialogue, l’actrice de l’Effrontée cherchant à cerner la femme derrière l’artiste, à capter ses failles, à recueillir ses confidences (des plus graves aux plus « anecdotiques »), il suffit de se laisser porter par ses mots, ses regards et suivre, comme la caméra, la chanteuse comédienne en dévoiler toujours un peu plus. Concernant son mariage avec John Barry, sa relation avec Gainsbourg, son trac immense avant d’affronter la scène, ou encore son sentiment de culpabilité sans cesse présent, de n’avoir jamais fait aussi bien qu’elle aurait voulu (et ce dans tous les domaines).

Jane nous semble alors proche par sa vulnérabilité et sa franchise, évoquant même son récent cancer et sa position face au vieillissement. Charlotte déclare son amour infini pour sa mère, simplement, chaleureusement, s’excusant presque à la fin d’avoir été trop sentimentale, mais sa démarche touchante rend un bel hommage à cette famille que l’on suit et aime depuis plus d’un demi siècle. Leur conversation, ponctué d’images du passé (forcément), invitent bien sûr leurs chers disparus (le papa de Jane, Serge et surtout Kate Berry, sa fille tragiquement décédée en 2013). On a plus que du mal à retenir ses larmes, lors d’une séquence très particulière, où toutes deux reviennent Rue de Verneuil, dans l’appartement resté quasi intact de Gainsbourg. Le film nous laisse le coeur serré, la vague à l’âme, mais envahi d’une tendresse infinie.

ANNEE DE PRODUCTION 2022.

REVIEW OVERVIEW

réalisation
pertinence

CONCLUSION

Après Agnès Varda, voici le regard de Charlotte sur Jane. Tendre, touchant, nostalgique. Un documentaire généreux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest articles

5X2

Marion et Gilles se retrouvent dans un cabinet d'avocats pour signer leur acte définitif de divorce. Pourtant, avant cet événement malheureux, ils se sont...

ANIMALS

Brahim est un jeune homme secrètement gay. Il est aussi la joie de sa mère, qui espère qu'un jour il trouvera l'amour de sa...

CAMBIO DE SEXO

A Barcelone, dans sa famille ou à l'école, José Maria, un adolescent de dix sept ans, trop sensible et raffiné, ne trouve sa place...

SAINT OMER

Rama, jeune romancière enceinte, assiste au procès de Laurence Coly à la cour d'assises de Saint Omer. Cette femme est accusée d'avoir tué sa...