Accueil Critiques Comédie sentimentale CONFIDENCES TROP INTIMES

CONFIDENCES TROP INTIMES

Parce qu’elle s’est trompée de porte, Anna se retrouve à confier ses déboires conjugaux à William, un conseiller fiscal, qui ne la détrompe pas dans sa méprise. De rendez vous en rendez vous, un rituel étrange s’instaure entre eux: elle se livre sur son intimité avec son mari et lui l’écoute fasciné et plus que troublé. Mais qui est la mystérieuse Anna? Et jusqu’où William peut il aller?

Avec la complicité de Jérôme Tonnerre, Patrice Leconte tisse un scénario ambigu, subtil et presque inquiétant, qu’il met en scène avec une certaine élégance. Entre la comédie dramatique et un semblant de « thriller » amoureux, ces confidences féminines sont évidemment l’occasion de dialogues très écrits, savoureux et jouant avec le spectateur. Jeux de dupes et de séduction entre cette femme fuyante et insaisissable qui croit se confier à un psy qui n’est que conseiller fiscal et qui rentre dans cette méprise, tout intrigué qu’il est par la belle inconnue. Leconte se trouve plutôt à l’aise avec cette histoire de faux semblants, de chausses trappes, mais aussi de regards intenses et de confessions parfois coquines. Par moments, il cède un peu à un humour « graveleux » facile, ce qui casse un poil la dynamique du mystère entretenu par ce rapport particulier entre cet homme et cette femme. Une histoire d’amour qui ne dit pas son nom est elle en train de naitre? Le final que l’on ne spoilera pas ici se chargera de donner une solution par trop « simpliste ».

Qui dit importance des mots dit importance de l’interprétation! De ce point de vue, autant dire qu’on est assez gâtés: Leconte retrouve la solaire Sandrine Bonnaire, quinze ans après Monsieur Hire, et met en valeur sa sensualité discrète et sa présence charmante. Il dirige Fabrice Luchini avec intelligence et ce dernier surprend par une sobriété inhabituelle. Même les seconds rôles sont bien croqués: Anne Brochet en ex compagne encore indécise et Michel Duchaussoy parfait en psy (le vrai!). Après ce film, Patrice Leconte n’a plus livré d’oeuvres vraiment réussies et semble en panne d’idées neuves.

ANNEE DE PRODUCTION 2004.

REVIEW OVERVIEW

réalisation
scenario
interprétation

CONCLUSION

Intrigant et ambigu, une comédie sentimentale aux dialogues travaillés. Bonnaire et Luchini très en forme et convaincants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest articles

GUERRE ET PAIX

De 1802 à 1814, la campagne de Russie de Napoléon vue à travers la vie d'une famille d'aristocrates russes, et en particulier celle de...

MAMMA ROMA

Mamma Roma, prostituée romaine, aspire à la respectabilité et décide un beau jour de changer de vie. Elle récupère son fils Ettore, élevé dans...

PERSONNEL ET CONFIDENTIEL

Sally Atwater, modeste employée d'un casino de Réno, rêve de devenir journaliste à la télévision. Les places sont chères mais à force de ténacité,...

LE GRAND SILENCE

Hiver 1898. Dans les montagnes de l'Utah, des paysans et bûcherons sont devenus des hors la loi pour pouvoir survivre coûte que coûte. Des...